Grimper au sommet du Géant de Provence, ce fameux Mont Ventoux que l’on voit de si loin comme une sorte de Fuji Yama au sommet blanc même en été, pas la neige en période estivale mais de la pierre calcaire blanche sur laquelle le soleil vient se mirer. Ce serait le poète Pétrarque qui aurait fait la première ascension de cette montagne en 1336 en partant de Malaucène. Le Ventoux a connu une forte présence pastorale et on compte de nombreuses bergeries (jas) ainsi que de nombreuses “drailles” (chemins de bergers). On peut encore croiser en été des moutons sur le massif, il reste encore un berger sur Bedoin qui estive ses bêtes près du sommet.
Pour moi, le sommet du Ventoux, c’est un lieu un peu magique presque mystique où tout peut changer en quelques minutes, où l’on peut passer du bleu profond du ciel à la plus dense “purée de pois”, où l’on peut affronter des vents incroyables qui vous coupent le souffle et où vous pouvez croiser dans un pierrier des familles de chamois.
Ce lieu extraordinaire, je fais le voeu qu’il reste le plus sauvage possible, il a survécu aux charpentiers de marine, aux charbonniers, aux bergers, même aux missiles nucléaires que l’on avait déployé dans son sol, ne laissons pas la surfréquentation touristique et cycliste le défigurer pour longtemps.

La rando que je vous propose ici part de la petite station du Chalet Reynard, grimpe sur la crète pour rejoindre le sommet. Ensuite on rejoint le point de départ par le jas des Pélerins. Le parcours fait 14 kilomètres avec 600 mètres de dénivelé. Donc, tout de même une certaine difficulté qui demande un minimum d’entrainement et d’équipement, allez-y tranquille en particulier dans la première moitié, l’ascension. Je vous conseille de prévoir une journée entière avec pique-nique en chemin. Prévoyez toujours de l’eau en suffisance et portez de bonnes chaussures. Parmi mes autres conseils de base, ayez une carte, un téléphone portable chargé, consultez la météo la veille (la météo peut changer très vite), attention aux troupeaux et aux “patous” qui vont avec ainsi qu’aux chasseurs en période dangereuse.

Le départ se trouve sur le parking devant le restaurant du Chalet Reynard. Pour y aller, demandez à Google Maps : “Le Chalet Reynard” et laissez-vous guider par votre téléphone. De là, empruntez la montée juste à droite du restaurant. Vous grimperez dans une petite combe jusqu’à arriver à la crète. Avancez jusqu’à rencontrer le GR4 que vous suivrez à gauche en direction du sommet. Passez la tête de la Grave vous cheminerez entre des poteaux rouges et bleus pratiques en cas de brouillard. Après avoir passé le col des Tempêtes vous arriverez au sommet.
Descendez ensuite à la chapelle Sainte Croix sous le restaurant Vendran, de là prenez le sentier qui est orienté au départ au sud ouest. La descente est assez forte dans un pierrier puis un peu après avoir retrouvé les arbres, vous arriverez au jas des Pélerins, un refuge où vous pourrez passer un moment. Pour retourner au Chalet Reynard, prenez la route à gauche en contrebas du jas, elle reste à 1 500 mètres d’altitude, en terre avec un peu de goudron.
Si vous disposez d’un GPS de rando, vous pourrez télécharger en dessous de la carte le fichier GPX pour ne pas vous perdre…

Départ restaurant du Chalet Reynard - 14 kms - 600 m. dénivelé.

Partager cette rando avec vos amis :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur pinterest
Pinterest

La rando en vidéo...

Cette vidéo est enregistrée en haute définition, pour en profiter, cliquez sur la roue des paramètres du lecteur youtube et choisissez 1080phd

La rando en photos...